Le guide de votre bien-être à domicile

Energie solaire

L’énergie solaire chez soi

énergie solaire

© Daniel Schoenen - iStockphoto

Chacun, selon ses moyens, peut inviter l’énergie solaire chez soi. Si de nombreux appareils permettent d’utiliser la lumière pour leur fonctionnement autonome, ce sont les panneaux solaires qui présentent le plus d’avantages à équiper son domicile.

Les panneaux solaires : principe

Il existe en réalité deux types de panneaux solaires. Les moins chers, les panneaux solaires thermiques, repérables à leur teinte noir mat, captent la chaleur des rayons du Soleil avant de la transférer. Les panneaux solaires photovoltaïques, aux reflets bleutés ou gris, sont équipés pour leur part de cellules qui convertissent la lumière en électricité. Dans les deux situations, les panneaux, comme leur nom le laisse entendre, sont plats et couvrent généralement une surface minimum de un mètre carré. Une cellule est composée de plusieurs couches de silicium superposées. Si le rendement actuel peine à atteindre les 20 %, divers prototypes à l’étude laissent espérer une véritable amélioration de l’efficacité de ces appareils.

Les modules photovoltaïques ont une durée de vie comprise entre 20 et 30 années. Ils sont bien souvent placés sur les toits mais peuvent aussi être utilisés en verrière ou à même le sol, reliés à une installation telle qu’un chauffe-eau. Lorsque les rayons du soleil entrent en contact avec le panneau, ils sont transformés en courant électrique continu. Ensuite, un onduleur transforme l’énergie en courant alternatif. Généralement, un compteur est relié au système pour évaluer la production et l’efficacité du panneau solaire.

L’énergie solaire, une énergie pour l’autonomie

Au-delà du geste écologique primordial que cela représente, produire sa propre électricité est avant tout un investissement qui devient un véritable atout financier au bout de quelques années. Le m2 de photovoltaïque s’élève en général à 500 euros. L’autoconsommation d’énergie solaire permet à certains de vivre en autarcie ou presque. Il est également possible pour les particuliers de reverser leur production dans les réseaux EDF contre rémunération. Par ailleurs, il faut noter que les revenus générés par la revente d’énergie solaire aux réseaux de distribution collective sont exonérés d’impôts au titre des bénéfices commerciaux. Il faut néanmoins pour cela que l’installation compte moins de 30 m2 de panneaux solaires. Plusieurs aides financières sont également cumulables (Ademe, TVA à 5,5 %, collectivités territoriales, crédit d’impôt et vente de l’électricité bien sûr…) Il va de soi que ce n’est pas parce que l’on produit sa propre énergie qu’il faut la gaspiller. Les panneaux solaires ne prendront tout leur sens que s’ils sont reliés à des appareils basse consommation et utilisés dans des modes de vie raisonnables.