Le guide de votre bien-être à domicile

Actualités

Énergie solaire : des sociétés chinoises dans le collimateur des fabricants européens

Dans son édition du 26 juillet, le quotidien allemand Handelsblatt annoncé que la Commission européenne a reçu une plainte de sociétés européennes d'énergie photovoltaïque victimes de concurrence déloyale.

Regroupées dans le collectif EU ProSun, les 25 entreprises allemandes, italiennes et espagnoles dénoncent leurs rivales chinoises comme Suntech, Yingli et LDK Solar qui font du dumping pour écouler leurs produits. Il s’agit de vendre à des prix inférieurs aux coûts de productions, une pratique réalisable grâce à des subventions dissimulées venant du gouvernement chinois. Selon Milan Nitzschke, porte-parole d’EU ProSun, « Les entreprises chinoises sont gavées de milliards via des crédits et proposent leurs produits à des prix inférieurs à leurs coûts de production, malgré des pertes massives ». De plus, ces prêts importants permettent aux sociétés chinoises de monopoliser le marché européen.

Une période difficile pour les européens
Depuis quelques mois, le secteur européen de l'énergie solaire affronte une crise et les entreprises auteurs de la plainte espèrent une réaction de l’Union européenne. Si les Etats-Unis viennent tout juste de hausser les taxes sur les importations de produits chinois, la Commission européenne aura jusqu’au 15 septembre 2012 pour reconnaitre la plainte du collectif EU ProSun.

De son côté, l’entreprise chinoise Suntech, actuel premier constructeur mondial de panneaux photovoltaïques, a déjà répondu aux menaces des sociétés européennes. Jerry Strokes, président de Suntech Europe a affirmé que « Toute taxe punitive supplémentaire contribuerait également à la destruction de milliers d'emplois dans l'industrie solaire européenne ».