Le guide de votre bien-être à domicile

Actualités

Consommation énergétique : place au solaire

Dans son communiqué du 7 janvier 2013, Delphine Batho, Ministre de l’Ecologie, du Développement Durable et de l’Energie a fait part des « mesures d’urgences » censées promouvoir la filière française du photovoltaïque. Parmi les priorités mentionnées par la responsable, un doublement du rendement annuel est prévu. Pour cette année 2013, la filière devrait produire 1 000 mégawatts (mW). Il y a également un nouvel appel d’offres destinées aux importants aménagements telles les centrales au sol est les installations qui dépassent les 100 kilowatts crête (kWc). En ce qui concerne les installations sur le bâti, une hausse de 5% des tarifs d’achat est à prévoir tous les trimestres.

Place au protectionnisme

Afin de mieux veiller à un « patriotisme écologique », Delphine Batho a mis en place une bonification de 10% du tarif de rachat de l’électricité produite par les installations sur les toitures résidentielles. Dans un entretien avec Le Monde, la ministre a expliqué que ces mesures servent à confirmer l’existence de la filière solaire française et à défier la forte concurrence venant de la Chine et de l’Allemagne. D’après les données de l’Agence Internationale de l’Energie, 7 sur 10 des importants fabricants mondiaux de modules solaires sont chinois.

Création d’emploi

Depuis 2011, la crise de la filière solaire a emmené à la perte de 15 000 fonctions. Ces nouvelles mesures lancées par le gouvernement promettent de générer plus de 2 milliards d’euros d’investissement et ainsi créer ou maintenir quelques 10 000 postes.
Enfin, Arnaud Mine, président de Soler, branche photovoltaïque du Syndicat des énergies renouvelables rappelle que pour les grandes installations de plus de 2500 m² sur toitures et centrales au sol, la baisse de 20% du tarif de rachat de l’électricité reste inchangée. Une situation qui va à l’encontre du développement de l’énergie solaire en France.