Le guide de votre bien-être à domicile

Actualités

Journées Européennes du Solaire : cap sur la jeunesse

Jusqu’au 18 mai 2013, la France a accueilli la 6e édition des Journées Européennes du Solaire. Organisé par Enerplan, syndicat des professionnels de l’énergie solaire, l’événement a été consacré à la pédagogie, aux atouts de l’énergie solaire et l’avenir du développement des énergies renouvelables en France.

Cibler les jeunes

Cette année, 300 écoles ont participé à l’action Ecoles solaires afin d’inciter les plus jeunes sur l’importance du solaire dans des ateliers pédagogiques et ludiques : construction d’écoquartier, utilisation de four solaire, etc.

Vers une banalisation du secteur

Les experts français s’accordent à dire que, malgré le débat sur la transition énergétique, il est encore trop tôt pour accorder les discours et la réalité. Pour Richard Loyen, délégué général d'Enerplan, le secteur va se banaliser et il estime que le marché solaire mondial produira plus de 277 GW d'ici à 2020. Avec la mise en place de nouveaux modèles économiques, la parité réseau sera appliquée dans le sud de la France en 2015.

Du protectionnisme pour le « Made in Europe »

D’après l’arrêté du 7 janvier 2013, les modules solaires PV certifiés « Made In Europe » par un organisme certificateur européen permettront aux maîtres d’ouvrage d’avoir accès à une majoration de 5 à 10% sur le prix de la vente finale de l’électricité. Une démarche suivie par la Commission de Bruxelles qui a proposé aux 27 Etat membres de l’Union d’appliquer une taxe de 47% à toutes les importations de panneaux solaires chinois.

Pour Richard Loyen, ce protectionnisme n’est pas une solution évidente d’autant plus que la Chine se démarque dans silicium de base. Selon cet expert, il vaut mieux miser sur le savoir-faire des industriels Français et la création d’un écosystème solaire : lignes de crédit auprès de la banque centrale européenne, coopération franco-allemande.