Le guide de votre bien-être à domicile

Actualités

Les technologies de refroidissement à sec pour promouvoir le solaire

Pour dominer le marché des technologies d’énergie, l’Union Européenne compte multiplier les centrales solaires et produire une énergie plus propre et efficace. Avec le financement de l’UE, le projet MACCSOL ("The Development and Verification of a Novel Modular Air Cooled Condenser for Enhanced Concentrated Solar Power Generation") élabore des technologies de refroidissement à sec revisitées comme le nouveau condenseur modulaire refroidi par air (MACC) doté de capteurs aptes à détecter les variations de température dans l’air ambiant et le débit du ventilateur tout en contrôlant les algorithmes nécessaires pour varier la vitesse du ventilateur. Sans tenir compte des conditions ambiantes, le système est capable de réguler la pression et la température du condenseur.

Une équipe de premier choix

Dirigé par l’université Limerick d’Irlande, le consortium du projet est composé de trois universités et quatre partenaires industriels qui rassemblent leurs expériences pour éliminer l’utilisation de l’eau dans les centrales d’énergie solaire concentrée ou ESC et réduire le coût de fonctionnement des systèmes de refroidissement à sec. Avec sa conception modulaire, le MACC, nouveau condensateur de MACCSOL permettra aux centrales d’ESC de revoir leur rendement de puissance net avec un coût moins conséquent (fonctionnement et maintenance).

Le projet

Avec le MACCSOL, les scientifiques misent surtout sur la caractérisation et l’optimisation de la performance des modules de systèmes individuels, le développement des nouveaux algorithmes de contrôle de ventilation, la connexion à une nouvelle température et des capteurs de flux, la mise en place de modules de linéaires censés empêcher le vent d’assister l’opération de ventilation. D’autres outils comme la modélisation analytique, à l’échelle physique et techno-économique ont également été utilisés pour délimiter l’impact économique et sociétal à long terme de ce projet : exploitation dans les zones désertes sans eau, réduction du coût de production d’électricité, etc.